CONVOITISES, OUTRAGES ET IMPUNITÉ

IMÉRYS est une multinationale dotée d’une force de communication exceptionnelle. Le discours est précis et clinquant. Pour exemple : Philippe d’Agier, directeur de la mine a une admiration sans borne pour le terme «Optimiser».
Rentré dans la place en pratiquant la stratégie de la division. Chose aisée sachant que l’implantation de la mine est à cheval sur 3 communes (Lavercantière, Peyrilles et Thédirac), se servant des faiblesses de la nature humaine. Comme le diable tente les hommes pour mieux les asservir, il joue la division de population locale en faisant croire que la terre sur laquelle on est assis vaut de l’or! La cupidité fait son chemin et arrivent les divisions entre ceux qui pensent que la terre est notre trésor et ceux qui ne voient dans cette terre qu’une source de profit immédiat sans la moindre considération pour la communauté des hommes.

Champion de l’environnement respectueux de la nature, IMÉRYS va même jusqu’à publier une plaquette publicitaire luxueuse... A l’usage du public?... ou bien des élus et administratifs à convaincre ou des actionnaires et financiers à rassurer? Que la machine à billets tourne à plein régime! On y voit un pauvre bassin de 20m² transformé en lac majestueux, un bouquet de fleur des champs en forêt luxuriante... pourquoi pas une citrouille en carrosse? Mais le FRAU n’est pas un décor de théâtre et on ne cache pas la misère à coup de baguette magique.

Mais du papier glacé en quadricolore à la réalité il y a un gouffre!

Suite à la dernière autorisation préfectorale d’exploitation, les maigres droits qui avaient été accordés ont totalement disparu. L’autorisation du trafic routier qui était interdit jusqu’alors pour cause de routes inadaptées, a provoqué la destruction progressive de la D25 et de la D50 exposant ainsi la sécurité des usagers. Dans la mesure où le rail est intégré dans la mine, pourquoi ne pas faire preuve de respect pour les habitants du secteur? Ensuite une portion du fossé du diable, vestige médiéval protégé, a glissé dans la carrière. La distance entre le fossé et le bord de l’excavation est passée de 100m à 15m!
Une plainte a été déposée au tribunal pénal de Cahors le 4 juillet 2011... Silence Radio total depuis! Selon le même arrêté, le Préfet du Lot doit convoquer une réunion de concertation et de suivi au moins une fois par an entre les différents acteurs locaux et administratifs et les représentants de la mine. Ces réunions ne se sont plus tenues depuis 2010. Des pollutions répétées du ruisseau du Dégagnazès ont été signalées par des riverains et par les associations de défense de l’environnement auprès de GADEL et de la préfecture... impunité totale! Des sondages ont été effectués sans autorisation en 2011 sur les terrains communaux du village de Lavercantière. Gilles Vilard, Maire de la commune a demandé des explications à la préfecture... Lettres mortes, pas de réponse! Des riverains se plaignent des bruits et des poussières... Comment a-t-on accès aux résultats des instruments de mesure mis en place sur le site si les réunions de concertation et de suivi n’existent plus? Des membres de l’APSMB sont intervenus récemment sur la route du mas blanc laissée sans signalisation, une ouverture béante dans le merlon bordant la carrière ouverte sur une marche de 40m de hauteur! Inconscience ou même pas peur? D’autant que le niveau de l’eau à fond de fouille est en train de monter dangereusement, des pans entiers de parois s’effondrent dans le lac qui s’est formé... est-ce une nouvelle menace pour le fossé du diable ou une rébellion géologique? Nous trouvons des camions de 40t circulant hors circuits, mettant en danger les riverains sur des routes inadaptées, sans parler des menaces sur le bien commun que sont les vergers de l’État qui bordent la mine... etc... etc... La liste est longue! La belle image!
IMÉRYS se targue d’un engagement constant en matière d’environnement, de concertation et de communication, permettant de concilier la vie économique et le strict respect de l’environnement!... Voyage de Quartz et de Vie... Quel titre tapageur pour une vulgaire plaquette de pub aux clichés racoleurs! Pourquoi les administratifs nous ont t’ils abandonné?... Aveugles chroniques.

Et les élus qui se sont jetés dans leurs bras... aiment-ils cette terre comme elle le mérite et ont-ils bien mesuré leurs actes en servant le FRAU au diable de la légende? On vous fait croire que c’est le Progrès... mais au final ce n’est que du Profit!

Des êtres humains vivent sur cette terre et aiment y vivre, ils ne voient pas sous les arbres et les paysages enchanteurs du FRAU bénéfices et dividendes!

Nous nous battrons pour préserver cette terre! A jamais!


Richard TRUCHOT