ÉLOGE DE LA NATURE ou SCHIZOPHRÉNIE AVANCÉE?

« La fragilité d’un milieu n’est pas forcément perceptible par tout le monde... » Peut-on lire sur le site du conseil général du Lot.

Quelle belle prise de conscience! Nous sommes touchés de savoir que nos Conseillers Généraux soient dotés d’une telle sensibilité. La réalité est très différente en fait : D’un côté la volonté délibérée de livrer le FRAU à la destruction et d’un autre côté l’admiration béate devant les richesses de la diversité naturelle des landes du FRAU. Le 20 juin 2013 l’Espace Naturel des Landes du FRAU a été inauguré en grandes pompes en présence du Sous-préfet de Gourdon Jean-Luc Brouillou, de Gérard Miquel Sénateur et président du Conseil Général, et de nombreux élus et Madame Deviers, la conseillère générale du canton et présidente de la Communauté de Communes Quercy-Bouriane a eu le privilège de couper le ruban.

Le FRAU : Héros du jour! Le FRAU château d’eau : Source de vie!... Riche de son passé historique avec le Prieuré du Dégagnazès. Sa faune et flore d’exception, abritant des espèces rares comme l’Agrion de Mercure (Libellule) ou le Cuivré des Marais (Papillon), la Bondrée Apicole (Rapace), le Bec Croisé des Sapins (Oiseau) ou la Lobélie Brulante (Plante)**. Sans oublier le patrimoine légendaire : Le fossé du Diable... Faut-il y voir un signe prémonitoire envoyé par nos lointains ancêtres afin que ce lieu d’exception soit préservé de la folie des hommes?... Bref! Après moult discours et poignées de main congratulatrices, tout ce beau monde a partagé le verre de l’amitié!

Quelle belle initiative pleine de bon sens! Le trésor est là devant nos yeux et on voudrait nous faire croire qu’il est sous nos pieds sous forme de silicium-métal et de capitalisation boursière! Mr Gérard MIQUEL aura oublié demain le héros qu’il célèbre aujourd’hui et qu’il avait déjà hier décidé de sacrifier aux financiers!... Évidement sans consulter les populations qui y vivent. Belle leçon de démocratie!

Mais à quoi sert ce bel élan naturaliste si les lieux sont envahis par les camions, les pelles mécaniques et bulldozers à mille lieues du développement durable. Armes de destruction massive de paysage et de biotope, de cadre de vie et milieu vivant. Au diable, bondrée, lobélie, bruyère et ruisseaux purs! Au diable, légendes, ancêtres et landes! Au diable, êtres humains!

Si nous ne réagissons pas aujourd’hui, cet espace naturel si sensible fera office de « Dessert » une fois que les 6000 ha du Grand FRAU auront été dévorés par IMÉRYS et son appétit insatiable.

Beaucoup de bruit pour Rien...


**NB : Bien entendu, les espèces citées ici n’apparaissent plus dans l’inventaire faunistique et floristique étalé abondamment dans la plaquette promotionnelle éditée par IMÉRYS.

http://www.lot.fr/cg_environnement_suite.php?newsid=69