LES VERGERS A GRAINES DE LAVERCANTIERE


L’Etat depuis 40 ans a dépensé des sommes considérables pour la mise en place sur des domaines domaniaux et communaux 290 ha vergers à graines, dont 120ha sur la commune de Lavercantière (Pin Laricio, Douglas, Sylvestre, Mélèze...). Cette opération longue et sophistiquée autour des différents intervenants (ONF, IRSTEA, Vilmorin, Ministère de l’agriculture...) depuis 1970 a permis de récolter 10 tonnes de graines améliorées correspondant à 150.000 ha de plantations en 30ans. Les vergers à graines sont également une base de recherche/développement et un laboratoire sur site de premier plan.

Ainsi dans ce conservatoire de génotypes de très grande valeur, le pin sylvestre d’Haguenau disparu en Alsace par exemple se trouve à Lavercantière.

Un verger à graines est une plantation de clones ou de descendants d'arbres « plus », sélectionnés dans des peuplements naturels. Il doit être installé de façon à éviter la pollinisation par des arbres situés à l'extérieur du verger. Les arbres du verger fournissent ainsi des graines, dont la qualité génétique est améliorée, en quantité abondante et facilement récoltables.


Ce long processus d’installation et de suivi scientifique de ces vergers à graines forestiers a été délégué à l’IRSTEA, appuyé depuis le début par l’INRA. L’entretien et la gestion courante des vergers sont confiés à l’ONF. Les entretiens sont financés par l’Etat (Ministère en charge des forêts). Une fois les vergers entrés en production, l’exploitation est confiée au GIE Semences forestières améliorées (SFA), qui regroupe les deux principaux semenciers français, Vilmorin et le service « Graines et Plants » de l’ONF.

Les vergers à graines de Lavercantière ont trois fonctions essentielles :

La première est la production de graines forestières améliorées. Ces vergers ont commencé à produire des graines au milieu des années 1980. Les récoltes effectuées depuis leur entrée en production s’élèvent à 9.6 tonnes de de graines. La part du marché prise par ces graines est d’autre part devenue remarquable au cours des 10 dernières années.


La seconde est la conservation de génotypes forestiers remarquables, dont la valeur patrimoniale est inestimable pour le pays.

La troisième est de contribuer aux efforts de Recherche & Développement dans le domaine forestier.

Les vergers à graines de l’Etat représentent, l’aboutissement de plusieurs dizaines d’années de travaux des organismes de recherche et de développement forestiers français, impliqués dans la sélection et la multiplication de matériel génétique forestier de qualité. Résultat d’un investissement public majeur de plusieurs dizaines de millions d’Euros consenti 40 ans durant.

Grimpeur à l'action--------------------------------------------------Les graines...------------------------------------------------Pins Laricio

Récolte des graines de pin Laricio (corse) pour l'ONF et Vilmorin (Sept. 2013)[ici]