GARDAREM LO FRAU
(historique épique et poétique)

Du paléolithique à nos jours, des hommes et des femmes ont marqués la Terre du FRAU de leur empreinte. Ils ont fabriqués des outils d’une grande beauté avec les mêmes galets, aujourd’hui convoités par l’industrie minière. Puis est venu le temps de l’argile avec les artisans tuiliers et potiers à l’époque gallo-romaine laissant de nombreuses traces sur les circuits de randonnée.

Au cœur du Frau, dans son écrin de verdure on découvre le hameau du Dégagnazès et son ruisseau limpide, commune indépendante jusqu’à la révolution française, aujourd’hui section de la commune de Peyrilles, la légende raconte que le monastère y fut fondé par Charlemagne pour servir de lieu de retraite à une de ses sœurs qui désirait se retirer du monde pour vivre dans le piété avec quelques compagnes. Comme le Frau, le Dégagnazès est une terre de légende où les forces du bien l’ont toujours emporté sur les forces du mal. L’ordre de Grandmont façonnera le prieuré du Dégagnazès au 12ème siècle. La grande renommée du Dégagnazès, c’est sa foire antique qui se tient tous les 9 septembre et c’étaient surtout ses gigantesques pèlerinages aussi fréquentés que ceux de Roc Amadour. En ce lieu où existe le « Terrible fossé du diable » (Lou vallat del diablé!), Notre Dame de la Compassion veille et surveille les landes du Frau et ses cèpes de réputation mondiale... Cette Femme céleste, c’est vraiment Notre Dame des Landes du Frau et des guérisons miraculeuses ont eu lieu au Dégagnazès à toutes les époques.

Pendant la seconde guerre mondiale, de 1943 à 1944 il y a eu d’importants parachutages des alliés dans le Grand Frau de Lavercantière pour apporter la logistique nécessaire aux maquisards.

Le FRAU, cette terre de résistance et de haute lutte a été célébrée. Arrivèrent de l’Oklahoma (USA), Paul Bemore (Osage), Joe Hall (Osage), Monica Moran (Osage) et Kevin Mustus (Dakota). Merci à Lavercantière et à l’association OK’OC, basée à Montauban. L’après-midi du 22 septembre 2012, don de terre du Frau fut « fée » par la commune de Lavercantière à la nation Osage ; Une épinette blanche, symbole de l’état du Dakota du Sud fut plantée et bénie par l’eau de l’église du Dégagnazès.
Qui peut se vanter d’avoir une histoire aussi riche de sens, sinon notre très cher FRAU.

VIVE le FRAU LIBRE!

JJ DELFRAU

En décembre 2012 ; Vandalisme gratuit (ou pas?) : L’arbre de Paix a été arraché. Le panneau des Guerriers de l’Arc-en-ciel aussi... Cet acte stupide ne portera certes pas bonheur à son auteur. Cet arbre sera replanté et le panneau qui va avec... et nos souvenirs resteront à jamais dans les Landes du FRAU.


René PAUC – Les tuiliers gallo-romains du Quercy - 1982