L'APSMB
Association pour la Préservation des Sites Menacées en Bouriane

HISTORIQUE D’UNE LUTTE

Le combat pour préserver le FRAU du désastre écologique et environnemental dure depuis 17 ans ! L’APSMB a vu le jour en 1997 pour préserver cet ilot de nature sauvage et si particulier à bien des égards. Pour preuve tous les documents émanant du Conseil Général du Lot ne tarissent pas d’éloge pour cet espace exceptionnel et unique!

Le FRAU est constitué essentiellement de sable, de galets et d’argile qui lui confèrent toute sa biodiversité et ce biotope si particuliers au milieu de l’océan de calcaire du Lot. De fait le sol ainsi constitué agit comme un filtre et alimente à longueur d’année de son eau d’une pureté incomparable le réseau aquifère de la Bouriane. L’engagement pour la protection de la ressource en eau était une évidence et reste une préoccupation majeure.

Pour son plus grand malheur la caractéristique de ce lieu extraordinaire : Le Quartz, contenu dans ses galets, fait l’objet des convoitises de la Société minière internationale DENAIN ANZIN MINÉRAUX qui dépose sa 1ère demande d’exploitation en 1997.

Une 1ère enquête publique en 1998 débouche sur un avis défavorable aux motifs des risques perçus pour l’aquifère et en raison d’une circulation de camions inadaptée au réseau routier. Qu’à cela ne tienne! La procédure est stoppée net et une 2ème demande est posée dans la foulée !
Bataille d’experts, nos experts : 2 anciens Hydrogéologues du BRGM! contre ceux nommés par le Préfet de l’époque... Que croyez-vous qu’il arriva ? C’est le préfet qui gagna !!!

2ème enquête publique ! Non plus un commissaire enquêteur, mais trois ! Malgré quelques 11 317 pétitions dont 5520 Lotois défavorables au projet opposés aux 287 favorables, sachant que 66% des élus des 8 communes concernées appelés à se prononcer ont clairement dit non : La commission d’enquête a donné un avis favorable, entériné en décembre par la commission des Carrières malgré un avis défavorable de la DIREN et les inquiétudes du Ministère de l’Agriculture. Inquiétude motivée par les Vergers à Graines de l’État, uniques en France qui surplombent le site de la mine.

S’en sont suivis plus de 10 ans de bataille juridique et de jeu de cache-cache entre la société minière, les associations de défense de l’environnement, le conseil général et les élus locaux. Résultat : Le loup est dans la bergerie, au diable l’EAU! au diable le FRAU! Au diable la BOURIANE! Maigre consolation : Pas de transport routier mais uniquement par voie ferrée, protection de 100m du fossé du diable (le fossé de franchise du Dégagnazès qui est un vestige médiéval), des réunions de concertation et de suivi une fois par an à l’initiative du Préfet, des mesures du bruit, des poussières et des piézomètres.

DENAIN-ANZIN MINÉRAUX est racheté par la multinationale IMÉRYS CERAMICS France en 2005.

En 2007 l’Arrêté Préfectoral de 2000 autorisant la mine est annulé par jugement de la Cour Administrative d’appel de Bordeaux. Mais la victoire est de courte durée!
IMÉRYS revient en force et la 3ème enquête publique aboutit à l’autorisation de transports routiers et la diminution à 15 mètres de la distance de protection pour le fossé du diable! Aucune réunion de concertation n’a eu lieu depuis 4 ans!...

Décembre 2007 - John Sheffner quitte la présidence de l’APSMB après une dizaine d’années de bons et loyaux services.
Présentation et approbation de Dany Grégoire comme Président et François Wencelius comme Vice-Président de l’APSMB.
Décembre 2012 Démission de Dany Grégoire, Merzouk Sider est élu Président, François Wencélius et Jacques Jay Co-Vice-Présidents.
Suite à notre échec au TA de Toulouse, le CA a pris la décision de ne pas faire appel de la décision.


Un virage est opéré dans la manière d’aborder la lutte.
La nouvelle équipe a pris ses marques.

Les Galets sont très en colère!...

Adishatz!