Les petits mots, les sentiments, les belles idées, les rêves bleus, les pensées légères...
...ces instants suspendus qui prouvent qu'on est Vivants!

Ouvrir le bal avec cette nouvelle page? Pourquoi pas...
Il y a quelques jours Stephen Hawking nous a quitté... Cet éminent physicien et cosmologue avait décidé de rendre accessible à tous sa thèse de doctorat sur les propriétés de l'expansion de l'univers (datant de 1966).
Même si ce texte restera probablement une énigme pour la plupart d'entre nous, il est désormais possible de consulter gratuitement les travaux fondateurs de ce génie....
...et pour l'occasion Stephen Hawking a déclaré :"En mettant ma thèse de doctorat en libre accès, j'espère inspirer les gens du monde entier à regarder les étoiles et non pas leurs pieds; à s'interroger sur notre place dans l'univers et à essayer de donner un sens au cosmos".

D'entrée, ça va pas être simple! Passer des pieds au nombril, du nombril au portefeuille, du portefeuille à l'ego, etc... Pauvre planète!
Comment nos dirigeants peuvent ils être aussi déconnectés de l'essentiel? Il est temps de prendre un peu de hauteur Messieurs, il est urgent de regarder les étoiles et de redonner du sens à vos actions!

CONTE...
Donné à Gourdon le dimanche 13 mai 2018, place Saint-Pierre, à l'occasion de l'exposition "Bois Passion". .


Cela s’est passé sur une île grecque sur laquelle régnait un roi très riche car ses sujets travaillaient beaucoup et cela lui rapportait beaucoup d’argent depuis de nombreuses générations. Mais tout cet argent avait perturbé un peu ce roi qui finissait par croire que tout lui était permis.

Dans cette île il y avait de très belles forêts protégées par la déesse de l’agriculture DEMETER. La population s’occupait avec beaucoup de soin de ces arbres qui poussaient bien et étaient magnifiques. Elle les respectait et les vénérait. Elle savait que dans chaque arbre vivait une nymphe qui mourait si on coupait l’arbre, quand ce n’est pas justifié.

Or un jour le roi, qui se croyait tout permis, voulu couper toute la forêt pour avoir plus d’argent et il ordonna à ses sujets de commencer à abattre les arbres, mais ceux-ci refusèrent. Alors il vînt lui-même dans la forêt et voulu commencer à couper un très bel arbre. Un de ses sujets voulu l’en empêcher en se mettant devant l’arbre. Le roi le tua d’un grand coup de hache, puis il s’acharna sur l’arbre et le coupa.

La nymphe qui était dans l’arbre mourut. Quand DEMETER appris cette nouvelle, elle se mit très en colère. Elle jeta un sort au roi.

Quand le roi se mit à table pour son déjeuner et qu’il eut mangé tout son repas, il eut encore faim. Il ordonna qu’on lui apporte d’autre nourriture. Il la mangeât, mais après l’avoir mangée, il avait toujours faim. Ainsi en permanence et tous les jours, il mangeait et avait toujours faim. Il se faisait porter de la nourriture, mangeait tout le temps, sans être jamais rassasié.

Il devait acheter de la nourriture en permanence, il finit par se ruiner, malgré son immense richesse, il perdit tous ses biens à tel point qu’il ne pouvait plus rien acheter.

Alors, il se mangeât lui-même et mourut dans d’atroces souffrances.

Gilles Vilard
20/05/2018

LA MACRONIE EN MARCHE…

Après être passés par la Giscardie, la Mitterandie, la Chiraquie, la Sarkozie et la Hollandie, nous voici rendus en Macronie.
La Macronie nous avait été présentée comme l’avènement d’un nouveau monde devant faire disparaître, comme par enchantement, l’ancien monde.
Nous avons très vite déchanté.

A sa tête était apparu un petit Roitelet, un donneur de leçons, émettant avec assurance un avis sur tout, ôtant toute légitimité au peuple de contester sa politique, se référant sans cesse aux lois de la finance mondialisée, réformant par ordonnances, légiférant à coup de décrets ministériels au profit des industriels, des lobbies et des banques contre l’intérêt général.

Pour justifier cela, il lui fallait trouver une conscience écologique aux yeux du peuple, ainsi choisit-il de nommer ministre la Chouette Hulotte, rapace nocturne très répandu en Europe.
Cet oiseau très populaire, ayant assis sa réputation avec de la poudre de « perlinpinpin », vivait dans la contradiction permanente, un coup pour faire avancer la défense de l’environnement et illico un autre pour satisfaire les appétits des différents lobbies industriels et agricoles qui détruisent la planète. Ainsi décidait-il de sacrifier telle ou telle cause ou de sauver telle autre. L’adage « diviser pour mieux régner » était inscrit dans ses gênes.

C’était mal juger des capacités de résistance d’une petite communauté rurale en Bouriane, située au cœur des Landes du Frau, dans le Quercy.

En effet, depuis 20 ans une exploitation industrielle d’extraction de quartz ravage cette région. Aujourd’hui, une nouvelle demande d’extension menace le territoire communal de Lavercantière sur lequel se situent les grands vergers à graines de l’Etat. Les élus, les citoyens et les militants des associations se sont unis pour repousser ce projet fou : détruire un outil servant l’intérêt général de la forêt publique et privée au profit des intérêts privés des multinationales de la filière industrielle du ferro-silicium.

Le Roitelet, la Hulotte et leur clique en marche ont décidé de mettre notre résistance au pas et de passer en force avec le concours de l’Administration centrale.
Nous ne cèderons pas, nous nous battrons jusqu'au bout, nous utiliserons toutes les armes à notre dispositions pour faire entendre la voix de la raison.

Rémi de Bouteiller
20/05/2018

TROP C'EST TROP!

Après avoir déjà broyé une part significative des landes du Frau, IMERYS a récemment présenté un nouveau projet d’extension de sa carrière du Frau qui franchirait une nouvelle étape dans le déni de tout ce qui fait obstacle à son activité dévastatrice, s’il était accepté par l’Etat.

Après s’en être pris à un milieu écologiquement fragile et riche en diversité biologique, cette extension s’en prendrait maintenant :
  • à des zones du Frau ayant vocation à être protégées ou faisant déjà l’objet d’une protection démocratiquement établie par la collectivité départementale ;
  • au patrimoine biologique, scientifique et technique inestimable que représentent les vergers à graines forestiers de l’Etat de Lavercantière.
Le projet d’IMERYS recoupe en effet le périmètre de la Zone naturelle d’intérêt écologique faunistique et floristique (ZNIEFF) « Landes, bois et zones tourbeuses du Frau de Lavercantière, haut-vallons des ruisseaux du Degagnazès, de la Malemort et du Rivalès ». Il est également inclus dans le périmètre de l’Espace naturel sensible (ENS) « Landes du Frau » labellisé par le conseil départemental du Lot dans le cadre de sa politique de protection des espaces sensibles du département.

Le projet d’IMERYS ferait aussi disparaitre à terme les vergers à graines forestiers de l’Etat, établis dans le Frau depuis plus de 40 ans, grâce aux chercheurs de l’INRA et de l’IRSTEA, en collaboration avec l’ONF et d’autres partenaires de la forêt française. Ces vergers à graines sont de plus le résultat d’un investissement majeur de l’Etat de plusieurs dizaines de millions d’Euros consentis aux frais du contribuable.
Ils ont trois fonctions essentielles :
  • La production de graines forestières améliorées. Les récoltes effectuées depuis leur entrée en production au milieu des années 1980 ont permis l’établissement, sur 30 ans, de 155.000 ha de plantations forestières de qualité ;
  • La conservation de génotypes forestiers remarquables, dont la valeur patrimoniale est inestimable pour le pays. Nombre de descendances d’arbres sélectionnés et aujourd’hui disparus en forêt ne sont en effet représentées qu’à Lavercantière ;
  • La contribution aux efforts de Recherche & Développement dans le domaine forestier au niveau national et européen. Le matériel de haute valeur génétique, concentré sur la surface relativement modeste de ces vergers, ainsi que les installations qui y ont été créées (laboratoire et autres infrastructures), sont essentiels pour les recherches menées dans le domaine de l’amélioration génétique des essences de reboisement.
Ces vergers ont également deux aspects importants localement : (I) une fonction «agroforestière » par leur association aux élevages de brebis d’exploitations agricoles voisines qui contribuent à l’entretien de ces vergers ; et (II) une valeur patrimoniale aux yeux de nombreux habitants des communes environnantes, pour qui ils font « partie du paysage » et sont devenus un élément de fierté.

La valeur patrimoniale du milieu écologiquement riche et fragile du Frau, ainsi que le potentiel unique de ses vergers à graines, ne sauraient être remis en cause par l’extraction de galets que l’on trouve facilement ailleurs.

Le projet d’IMERYS, avec ses perspectives destructrices, ne peut que susciter l’indignation d’un « vieux forestier », qui fait cependant confiance à l’Etat et à la communauté forestière pour qu’il ne soit pas approuvé.


F. Wencélius
Mars 2018

ESPÈCE DE CRASSULE!

Nous sommes tous des crassules mousses du Frau… Espèce protégée sur le territoire de l’ex-région Midi-Pyrénées. Ce statut de protection interdit la destruction de cette plante… Ceci aurait dû déclencher, chez le porteur de projet, la proposition d’une mesure de compensation.

Mais Imérys, il s’en fout de la crassule mousse, ce qui l’intéresse c’est l’argent qui va tomber dans la poche de ses actionnaires en exploitant les galets du Frau. C’est bien connu, Imérys détruit d’abord et ensuite avec sa communication écolo-responsable, il recréé, demandez au fossé du diable, il s’en souvient encore. En fait la crassule mousse, pour eux, c’est tout simplement ce qu’ils exècrent le plus, un truc d’écolo destiné à le bloquer dans l’avancement de leur projet.

Et les eaux superficielles et souterraines, du pipi de chat, Imérys brasse le sol, le débarrasse de ses éléments filtrants et le restitue en accumulation d’argiles, après l’eau fait ce qu’elle veut, va ou elle veut, il manquerait plus que ça, qu’on vienne l’accuser d’ostracisme. Ces irréductibles galets en colère n’ont qu’à bien se tenir!

Maintenant c’est le bruit, il ne manquait plus que çà, il va falloir faire des tonnes de blabla pour rassurer une population à fleur de peau, lui prouver coûte que coûte que les normes sont respectées, même si ce n’est pas vrai et même si l’on recoure à des procédés d'expertise contestable.

Manque de bol, ce n’est pas de notre fait, c’est la Mission Régionale d’Autorité Environnementale qui le dit. Vous savez le « machin » créé après Sivens visant à rassurer les populations. Les Suisses de l’environnement dont la neutralité ou l’impartialité ne souffre d’aucune contestation.


R. de Bouteiller

(Les châteaux de sable...)
LA BOURIANE MISE A SAC! LE FRAU DANS TOUT SES ÉTATS!

L’État/Magouille persiste à vouloir déposséder de manière brutale l’identité du petit village de Lavercantière (Lot) au profit de l’Industriel/Embrouille Imérys.

Élément incontournable et atypique, le Frau est une enclave sablonneuse au milieu de l’océan calcaire du Quercy. Cette particularité géologie contribue à bien des égards à l’identité de ce petit village lotois et attire bon nombre de promeneurs qui trouvent en ce lieu, la paix que le Frau inspire. Essayez!... Cet endroit est magique!

C’est aussi grâce à cette situation unique et isolée que l’État, il y a 50 ans, a décidé de créer des Vergers à Graines; Plantés essentiellement de résineux dû à la nature du terrain et à l’abri du parasitage d’essences extérieures. Ainsi le ministère de l’agriculture a mis en place un groupement d’intérêt économique et constitué ces vergers sous l’égide de l’INRA et du CEMAGREF dans le but de faire pousser des arbres de qualité exceptionnelle pour constituer ou reconstituer les forêts de demain. Chers contribuables soyez fiers de vous, car vous avez participé à cette formidable aventure en permettant à l’État d’investir des millions d’euros pour générer ce patrimoine unique et l’admiration de nos enfants qui découvriront que nos actions passées on produit cet héritage sensible et précieux. Bon nombre d’habitants du village et alentours, embauchés pour l’occasion, sont aussi très fiers d’avoir réussi à faire sortir cette marée verte de cette terre considérée ingrate.

Le rêve était trop beau! Les rêves sont des châteaux de sables, ils génèrent la jalousie de ceux qui n’ont pas la volonté d’en construire et de les protéger contre vents et marée... Tournez la tête deux minutes, alors les cupides et les envieux s’empresseront de les piétiner. La noirceur de l’âme humaine contre le vert des arbres sur fond de ciel bleu. La noirceur est arrivée avec Imérys! Dont le seul but est de piétiner nos rêves. Le diable de la légende* est revenu jeter la discorde sur les habitants des lieux. Il faut creuser, piétiner! creuser encore et piétiner de plus belle pour enrichir les actionnaires dans cette course folle déshumanisée et deshumanisante, car loin de nos rêves de châteaux de sable, ils ne voient que le vert des billets là où nous voyons le vert des arbres.

Aujourd’hui les choses ont bien changé, il y en même qui voudraient tout bruler... c’est sans doute la seule façon qu’ils ont trouvé pour exprimer la haine qui envahit leurs pauvres cervelles... parce qu’ils ont oublié que ce sont leurs parents qui ont construit ce jardin extraordinaire.

On voudrait bien aussi gommer tous ces gens, toutes ces vies dans les villages alentour... mais il y a trop de souvenirs d’enfants ou d’ancêtres, de bonheurs ou de tragédies, de moments éphémères comme le chant du coucou ou le rire des amis réunis pour la fête... Comment faire pour oublier tout ça et pour quelques salaires précaires, balayer des vies entières. Y aurait-il des salaires meilleurs que les autres? Y a-t-il un monde meilleur? Un monde où les mots « Liberté, Égalité et Fraternité » plaqués au fronton des mairies auraient à nouveau du sens...

Nous venons de lancer une nouvelle pétition pour dénoncer cette énième trahison de l’État... Signons massivement cette pétition pour montrer notre indignation citoyenne et pour résister à ce honteux projet de destruction.

Parce que les marchands de sable nous endorment et les châteaux de sable nous font rêver...

Pour une nouvelle Zone à Défendre!
Gardarem lou Frau!

...Merci à toi Laurent pour nos premiers pas, à toi et à toute l’équipe magnifique et insolente... Bon vents!**


R. Truchot
Mars 2018

* http://www.lefrau.fr/basic/doc/doc009.html
**Le Lot en Action: www.lelotenaction.org



à suivre...